Interview de Franck Barrioz

Lui, il a 30 millions d’amis !

Le fruit du hasard ? Certainement pas. Si Franck Barrioz est ostéopathe animalier c’est qu’il a la passion, la vocation. Le regarder travailler, c’est le voir nouer un contact particulier avec les chevaux, chiens, vaches, chats… qu’il soulage et soigne de maux articulaires. Entre palpations, douceur, ressenti, transfert d’énergie… il leur fait du bien, et ils le lui rendent bien !

 

Comment décide-t-on de devenir ostéopathe animalier ?

Parti pour devenir guide équestre, c’est en voyant sur un magazine d’équitation que le métier d’ostéopathe équin existait que j’ai eu le déclic. J’ai tout de suite su que j’allais en faire mon métier. Après le BAC, j’ai intégré une école d’ostéopathe en Suisse, j’en suis sorti 3 ans plus tard et je me suis installé à Aime.C’était en 2007. 

 

C’est ta passion pour les chevaux qui t’a poussé à faire ce métier ?

C’était un impératif pour ma vie professionnel, je voulais travailler avec eux. Le bonus, c’est que du coup je suis en contacte avec tous types d’animaux. J’ai d’ailleurs développé une relation particulière avec les chiens. Plus je travaille avec eux, plus j’ai envie de les connaître et de les soigner.

 

Concrètement, comment tu abordes un animal ?

Gentiment, sans lui faire de mal ! Plus sérieusement, je commence par l’apprivoiser, le détendre et je le soigne en osthéo. Cela signifie que je vais débloquer toutes les articulations qui le sont. Le dos, un genou, un poignet, un doigt… un hématome qui s’est mal cicatrisé, un blocage, un petit mal de dos bénin ou un gros mal de dos avec paralysie du train arrière…  En passant mes mains sur la peau, je vais sentir s’il y a une tension anormale, une zone de chaleur anormale, des zones froides ou trop molles… Ensuite je teste chacune des articulations pour savoir si elle est bloquée ou pas et je normalise le toutpour rendre dumouvement et donner la possibilité au corps de se soigner. C’est un travail souvent fait en partenariat avec les vétérinaires.

 

On imagine que le plus gratifiant pour toi c’est de voir un animal sur lequel tu as travaillé aller mieux…

C’est plus que gratifiant ! Quand les gens rappellent pour me donner de bonnes nouvelles sur l’état de leur animal, quand je le revois et qu’on constate des progrès… C’est la raison de mon métier, c’est la plus belle des récompenses.

 

Quelles qualités faut-il pour être ostéopathe animalier ? 

Je pense qu’il faut être très patient. Guérir, soulager demande du temps et de l’investissement, beaucoup d’investissement. Il faut avoir envie de soigner, c’est ce qui fait toute a différence. C’est un métier de passion. 

 

Quels conseils donnerais-tu à celui qui voudrait suivre ta voie ?

Ne pas s’engager dans ce métier s’il n’est pas une évidence pour lui. Être assidu à l’école et beaucoup se documenter. 

 

Tu exerces où ?

Par ici bien sûr mais aussi sur Grenoble, en Ardèche, en Maurienne Partout où on a besoin de moi. 

 

Franck Barrioz, ostéopathe animalier

+33 (0)6 86 71 14 99

franck.osteo@hotmail.fr

 

 

Vous pouvez joindre Franck Barrioz au 06 86 71 14 99